April 10, 2020
E-RÉSIDENT en ESTONIE : PARADIS FISCAL ? 0 % d’IMPÔTS ?

E-RÉSIDENT en ESTONIE : PARADIS FISCAL ? 0 % d’IMPÔTS ?


Alors, est-ce que vous avez déjà entendu
le E-résidence en Estonie ? Nous, on reçoit généralement des questions sur le sujet,
c’est ce qu’on va voir en détail dans cette vidéo : à qui ça s’adresse, à
qui ça ne s’adresse pas, donc on va voir tout ça en détail. Juste avant, cliquez sur le bouton « s’abonner »
pour rejoindre plusieurs dizaines de milliers d’entrepreneurs à succès abonnés à la
chaîne YouTube. Alors si on parle de E-résident, c’est
tout simplement, puisque moi maintenant je suis résident en Estonie depuis avril 2018,
tu es résident — je suis avec mon frère Jonathan — donc depuis mai 2016. Alors, je te laisse te présenter, tu n’as
pas toujours vécu en Estonie. Dis-nous tout et pourquoi tu avais choisi
l’Estonie au démarrage de l’année 2016 ? Alors, merci Maxence pour cette vidéo. Oui, avant j’habitais au Japon à Tokyo
et j’avais envie d’un petit peu de changer d’air, changer de cadre. Et en recherchant, je suis tombé sur l’Estonie
et ça m’a paru intéressant, parce que j’avais entendu parler que tout était en
ligne, tout était digitalisé, simplifié. Et si vous êtes comme moi, que vous êtes
entrepreneur, vous n’avez pas envie de perdre du temps dans des documents, de la bureaucratie,
recevoir des lettres que vous ne comprenez pas, ce qu’il faut que vous fassiez, que
ce n’est pas clair et que c’est chiant. Voilà, c’est ce qui m’a attiré, je me
suis dit : pourquoi pas aller voir et ça m’a bien plu. Du coup, j’en ai fait un site internet,
que vous pouvez trouver, site, jonathanrigottier.com, où je parle de l’Estonie et d’autres
choses. Et donc, vu que je parle souvent de l’Estonie,
on me pose régulièrement des questions sur le fameux E-résident, le truc que l’Estonie
a mis en place : vous avez votre carte de E-résident, donc on va voir dans cette vidéo
: est-ce que c’est vraiment intéressant pour vous ou pas et comment ça fonctionne ?
Le E-résident, si vous n’en avez pas entendu parler, en fait vous vous inscrivez sur internet,
il y a un site qui s’appelle E-résident.com ou quelque chose comme ça, vous avez… vous
vous inscrivez avec, vous indiquez votre nom, votre prénom, enfin, etc., tout ce qu’il
y a de plus classique. Et ensuite, vous payez 100 € et vous vous
retrouvez avec une carte, une petite carte digitale avec une puce, avec deux codes pin,
d’E-résident et avec ça vous pouvez créer une société en Estonie, donc bénéficier
de l’infrastructure de l’Estonie, donc simplifiée au niveau de la bureaucratie,
etc. Est-ce que ça vaut la peine pour des personnes
qui habitent en France ? L’intérêt, souvent c’est ce qu’on me demande : est-ce
que ça permet de réduire la fiscalité ? L’intérêt, malheureusement, va être assez
réduit si vous habitez en France ou dans un pays assez avancé, puisque c’est la
fiscalité de votre pays qui va s’appliquer, ça ne va pas être la fiscalité estonienne
qui va s’appliquer. Pour que ça soit le cas, il faudrait que
vous soyez résident, vraiment que vous habitiez ici, que votre business se trouve ici et là,
c’est la fiscalité estonienne qui s’applique. Mais sinon, en étant E-résident en créant
votre société estonienne à distance, ça ne sera pas suffisant pour bénéficier de
la fiscalité estonienne, c’est la fiscalité de votre pays de résidence qui va s’appliquer. C’est la même logique que si vous créez
une société off-shore, que ce soit, je ne sais pas, à Hongkong, en Malaisie ou n’importe
où, où vous voulez, il faudra que vous déclariez cette société dans votre pays où vous vivez,
donc ça n’a pas spécialement davantage. Ça peut vous faire un avantage au niveau
de la bureaucratie, puisqu’il y a… si vous créez, je ne sais pas, une SARL, EURL,
l’administration française est assez lourde, donc ça vous permet de vous simplifier la
vie, mais au niveau de la fiscalité ça ne va pas beaucoup vous apporter de valeur. Le gros plus de l’E-résident, c’est si
vous êtes dans un pays où vous n’avez pas de bonnes infrastructures bancaires, les
exemples de personnes… L’exemple de l’Afrique où tout est bancal
encore à l’heure d’aujourd’hui, alors qu’il y a beaucoup de gens qui ont de l’argent. Et là, c’est intéressant pour eux. Voilà. J’ai eu le cas d’une personne qui est
d’Ukraine et qui m’expliquait, voilà, qui était venu en Estonie, qui était E-résident,
qui avait sa société en Estonie. Et il m’expliquait, qu’en Ukraine par
exemple, il était développeur informatique, donc qu’il avait des prestataires en Europe,
Europe de l’Ouest, États-Unis. Et à chaque fois pour se faire payer, c’était
la grosse galère, parce que l’Ukraine quand ils recevaient des devises étrangères, ils
bloquaient l’argent pendant au moins deux semaines, ils convertissaient à un taux de
change vraiment pas intéressant pour lui. Alors que là en étant en Estonie, en étant
E-résident de l’Estonie, il avait du coup son compte bancaire estonien et il pouvait
recevoir des euros, des dollars à des conditions beaucoup plus intéressantes. Donc lui, ça lui permettait de développer
son business, d’employer d’autres développeurs, etc. Donc dans un cas comme ça, c’est excellent
pour les pays qui n’ont pas de grosses infrastructures, ça va vraiment vous simplifier la vie, vous
faire une grosse différence. Comme Maxence le disait, pour l’Afrique
c’est la même logique : imaginez, vous êtes développeur en Afrique : problèmes
pour encaisser votre argent à part Western Union, malheureusement, il n’y a pas beaucoup
d’options, ce n’est pas du tout pratique. Vous devenez E-résident de l’Estonie, vous
avez du coup votre compte bancaire et vous pouvez encaisser vos clients grâce à ce
statut-là, grâce à ce format. Et ça va vous permettre de pouvoir développer
votre business, ça a vraiment été créé dans cet état d’esprit là, et c’est
dans ce cas-là que ça s’applique vraiment pour vous. Donc on va récapituler : si vous êtes résident
estonien comme mon frère et moi-même, donc 0 % d’impôt sur les sociétés. Il ne faut pas confondre résident et E-résident,
E-résident c’est comme une société off-shore, vous n’êtes pas dans le pays, vous habitez,
je ne sais pas, en Espagne, en Allemagne, n’importe où et vous avez votre boîte
estonienne, ça, vous n’êtes pas du tout résident fiscal. Résident fiscal c’est : vous habitez ici,
votre business est là. Et dans ce cas-là, la fiscalité c’est
comme Maxence l’expliquait : vous n’avez pas d’impôts sur les bénéfices, c’est
uniquement quand vous versez un dividende ou un salaire que vous avez des charges sociales
sur votre salaire ou vous avez des taxes sur votre dividende. Mais si vous laissez l’argent sur le compte
de la société, vous ne le sortez pas, il n’y a aucune fiscalité. Donc c’est pratique, ça simplifie la vie,
parce qu’il n’y a pas de mauvaise surprise. On vous demande à la fin de l’année de
payer une somme, alors après vous n’êtes pas sûr au niveau des calculs, etc., là
c’est extrêmement simple, c’est vous qui décidez combien vous versez, du coup,
combien vous payez. Donc souvenez-vous : résidents 0 % d’impôt
sur les sociétés, environ 40 % de charges sociales sur votre salaire et 20 % sur les
dividendes. Et sur votre salaire, vous avez les hôpitaux,
transports et médecins gratuits, donc ça c’est le gros avantage. Et si vous voulez être E-résident, c’est
les taxes par rapport à votre pays d’origine. Donc en fait ce qui a été fait, moi personnellement
je suis déjà allé en Afrique, au Kenya à plusieurs reprises, en Éthiopie, en Tanzanie. Donc voilà, ça serait l’exemple, pareil,
dans des pays où l’accès bancaire est assez mauvais ou compliqué à obtenir. Donc là, le E-résident est top, parce que
vous avez comptes bancaires, cartes bancaires et tout ce qui va avec, donc vous pouvez avoir
de l’argent, mais c’est à chaque fois les taxes et impôts de là où vous habitez,
donc où vous êtes résident officiellement sur la planète qui vont s’appliquer. Donc E-résident, il faut s’enlever, entre
guillemets, de la tête, c’est de la balle, c’est merdique, c’est moyen. C’est intéressant, mais ce n’est pas…
ce n’est pas une niche fiscale, ce n’est pas dans ce cadre-là que ça a été créé,
c’est pour donner un accès aux personnes qui ne l’ont pas, à une structure bancaire
qui tient la route et pouvoir créer une société facilement, même quand on est dans un pays
qui ne le permet pas. C’est bien aussi pour les nomades digitales
: les gens qui sont… vous êtes freelance par exemple, vous habitez, vous voyagez entre
la Thaïlande, le Cambodge, etc. Vraiment H24 vous voyagez partout dans le
monde. Vous êtes dans le cas de figure que je disais,
voilà, de votre pays d’accueil ou vous changez souvent de pays, ce n’est pas très
pratique, dans ce cas-là le E-résident c’est assez pratique pour avoir votre société
reliée à l’Estonie, vous avez votre compte bancaire chez Holvi. Alors, Holvi c’est une banque qui est spécialisée
pour tous les E-résidents, ça se trouve en Finlande. Holvi ça s’écrit H-O-L-V-I. Voilà, absolument. Finlandais Holvi. Voilà, exactement, c’est ça, donc vous
pouvez les utiliser. Vous avez également Lépine, on en parle
souvent, Lépine c’est un organisme, vous les payez 50 € par mois et ils gèrent tout
pour vous. Ils gèrent vos factures, ils gèrent toute
la documentation, c’est vrai vous avez zéro papier à faire. C’est très bien, par contre la seule limite
c’est que votre business soit simple. Les gens qui font de l’e-commerce, du dropshipping,
ça ne va pas s’appliquer, puisque c’est beaucoup trop complexe, il y a plein de transactions,
plein d’achats, plein de ventes. Infoprenariat, ça fonctionnerait là où
ça serait trop compliqué aussi ? Ça pourrait être bon, parce que c’est
relativement simple comme business, l’infoprenariat c’est proche du modèle freelance, c’est-à-dire
vous avez des recettes de vos prestations et vous avez très peu de dépenses à gérer,
donc c’est assez simple à gérer la comptabilité, etc. Donc je pense que ça pourrait se faire, il
faudrait leur poser la question. Et voilà, c’est principalement fait pour
les gens qui ont des business assez simples, les nomades digitales : vous voyagez, vous
êtes par exemple en Thaïlande, vous ne voulez pas vous prendre la tête avec les documents,
c’est typiquement fait pour ce type de cas de figure. OK, alors autre question que vous vous posez
certainement, vous vous dites peut-être : merci John, mais vis-à-vis de l’immobilier, est-ce
que si j’investis en Estonie et que je suis résident français, est-ce que j’ai la
fiscalité estonienne qui est appliquée par rapport à mes biens immobiliers que j’investirai
en Estonie ? Comment ça se passe par rapport à ça ? Est-ce que là je pourrais avoir
le E-résident, comment ça se déroule ? Absolument, une très bonne question. L’immobilier c’est un cas un petit peu
différent, puisque si vous avez de l’immobilier par exemple à Tallinn, la capitale de l’Estonie,
vous le louez que ça soit en courte durée ou en longue durée. Bah, tout se passe en Estonie, donc là vous
êtes redevable de la fiscalité estonienne, donc vous pouvez encaisser vos loyers ou vos
prestations Airbnb, Booking sur votre société estonienne, garder l’argent dans la société,
soit pour le réinvestir ou pour le conserver. Donc là, vous êtes… la fiscalité estonienne
qui s’applique. Mais dans ce cas de figure là, si vous êtes
propriétaire d’un bien, vous n’avez pas besoin de passer par le statut d’E-résident,
vous aurez la carte de résident, sauf que vous ne serez pas résident officiel, vous
aurez juste la carte de résident. Je connais le cas de figure de plusieurs personnes,
je sais que c’est comme ça que ça fonctionne. Donc ce qui est bien, c’est que c’est
plus simple que le E-résident, parce que l’E-résident il faut aller à l’ambassade
récupérer sa carte, etc. Alors je sais que ce n’est pas des grosses
démarches, mais quand même. Alors que là vous êtes sur place, vous avez
votre bien à vous, donc vous avez votre carte électronique directement, donc vous n’avez
pas besoin de vous embêter à faire ces démarches. Ça me fait penser, une question souvent que
les gens me posent, ils me disent : « j’ai pour projet de m’expatrier en Estonie dans
le futur, mais là je ne sais pas exactement quand je vais le faire. Du coup, je vais me mettre E-résident et
ensuite, quand je serais sur place, je changerais le statut ». Donc vous pouvez le faire,
mais en fait vous vous compliquez la vie inutilement. Pourquoi ? Parce que quand vous êtes une
fois sur place, tout est extrêmement simple, tout va très vite ; alors que si vous faites
le E-résident, en fait vous vous embêtez pour pas grand-chose en fait au final, puisqu’avant
de venir c’est toujours la fiscalité de votre pays où vous habitez qui s’applique,
puisque vous n’êtes pas encore ici. Du coup, il n’y a pas de changement à ce
niveau-là. Et ensuite quand vous êtes sur place, il
va falloir faire les changements, ne vous embêtez pas à faire ça, c’est vraiment
une mauvaise idée. Plusieurs personnes pensent que ça va leur
faire gagner du temps, mais en fait pas vraiment, parce que vous allez devoir changer votre
banque, etc., puisque vous n’êtes plus E-résident, vous êtes résident, ce n’est
plus… vous n’êtes plus chez Holvi, vous serez directement dans une banque estonienne,
ce sera beaucoup plus simple. Enfin, voilà, ça fonctionne différemment,
donc voilà, il y a des gens qui m’en parlent, ce n’est pas du tout une bonne idée de
faire les choses dans cet ordre. OK, est-ce que tu as évoqué tous les différents
bénéfices et inconvénients, est-ce que tu as quelques autres précisions à nous
évoquer vis-à-vis de l’E-résident ? Dis-nous tout. Je pense qu’on a déjà, pas mal fait le
tour. Donc pour résumer, ce qui est vraiment bien,
c’est que vous avez votre société très rapidement, vous n’êtes pas sous une montagne
de documents, en gros ça prend 30 minutes pour faire votre société, que vous soyez
résident ou E-résident c’est la même plateforme, ça fonctionne de la même façon,
donc ça c’est top. C’est juste au niveau de la fiscalité qu’il
faut bien faire attention, parce que beaucoup de gens imaginent : je vais créer ma société
en Estonie, du coup c’est la fiscalité estonienne qui va s’appliquer. Non, c’est la fiscalité de votre pays d’origine,
malheureusement, qui va s’appliquer, ça serait trop facile, il y aurait tout le monde
qui viendrait ici sinon. Donc ce n’est pas comme ça que ça fonctionne,
donc c’est des choses à prendre en compte. Par contre si vous vous expatriez, que vous
voyagiez, ça peut être très intéressant pour les personnes qui voyagent en Asie du
Sud-Est pour être assez tranquilles pour vos documents. Parce qu’imaginez, vous êtes en Thaïlande…
Au Cambodge, au Laos, au Vietnam… Vous recevez une lettre de l’URSSAF, je
ne sais plus les noms des administrations qui gèrent ça, ça va être galère, ça
va être galère à gérer. Donc, ça va vous éviter un petit peu ce
genre de difficultés. Donc, dès que vous êtes dans des pays où
l’accès bancaire est un petit peu complexe, donc là ça va être fait pour vous, puisque
ça va être les taxes et les impôts du pays où vous êtes résident qui vont avoir lieu. Mais si vous êtes en France, au Portugal,
en Espagne, bref, dans les pays développés, clairement le E-résident ne va pas vous intéresser,
hormis l’immobilier, ce que tu évoquais. Et sur l’immobilier, sur les investissements,
donc là vous allez investir avec une société. Et du coup, là sur ces différents bénéfices
que vous allez réaliser, donc c’est 0 % à partir du moment où vous réinvestissez à
chaque fois. Voilà, absolument. Parce que ça me rappelle une vidéo d’Olivier
Roland que j’avais vue où il parlait de l’E-résident, disant que ce n’était
pas très pertinent. Alors il a raison, parce qu’il voyait ça
dans un cas de figure pour des gens, des Français qui ouvriraient une boîte en Estonie en étant
E-résidents, il a absolument raison. Donc c’est important que vous en ayez conscience,
que c’est bien juste dans certains cas, comme j’ai évoqué, quand vous êtes dans
d’autres pays qui n’ont pas d’infrastructure banquière. OK, merci par rapport à tous tes conseils. Si vous avez des questions, des interrogations
ou encore on s’est mal exprimé sur un point précis dans la vidéo, dites-le dans les
commentaires juste en dessous. Si vous avez apprécié la vidéo, merci par
avance pour mettre un petit bouton like, un petit j’aime juste en dessous, merci une
nouvelle fois. Et si vous décidez de vous expatrier en Estonie,
n’hésitez pas à aller sur mon site prendre des infos, à suivre la formation que j’ai
créé qui explique tout de A à Z, comme ça vous serez guidé. Je vais vous mettre tous les différents liens,
et tu as réalisé aussi des articles où tu montres des captures, des images, par rapport
aussi au E-résidence. Donc je vais vous mettre tout ça dans la
description, juste en dessous. Et pour vous remercier d’avoir visionné
cette vidéo, je vais vous offrir une formation offerte qui est la suivante : comment créer
sa société à l’étranger, comment optimiser sa fiscalité, quelles sont les banques du
futur : bunq, Revolut, TransferWise, N26, Monese… ? Tout est dans la description YouTube
et dans le lien à l’intérieur de la vidéo. Vous cliquez sur ce lien, vous allez être
redirigé vers une autre page où il suffit juste d’indiquer votre prénom et votre
adresse e-mail, comme ça vous bénéficiez de cette formation directement dans votre
boîte mail, qui est offerte. Et si vous visionnez cette vidéo depuis une
autre plateforme ou un smartphone, il y a le « i » comme info en haut à droite
de la vidéo ou encore, tout est dans la description juste en dessous. Donc à tout de suite de l’autre côté
et peut-être, au plaisir en Estonie ou ailleurs. À très vite. À bientôt.

34 thoughts on “E-RÉSIDENT en ESTONIE : PARADIS FISCAL ? 0 % d’IMPÔTS ?

  1. Bonjour,
    quelle processeur de paiement pour un e-resident ?
    Stripe : non.

    Il y a plein de pays (pas la France) ou les revenus hors pays de résidence ne sont pas taxé, donc e-resident a un intérêt.

  2. On aurait aimé entendre plus de précision par rapport à l'impot sur la société et sur le chiffre d'affaire.
    Merci pour vos efforts

  3. Merci Maxence pour ta vidéo, petite question quelque peu 'hors sujet', en cas de crise bancaire dans l'euro et la fermeture temporaire + taxage (hold up) des comptes français, quelle banque recommanderais tu pour 'planquer' ses revenus/ économies et ne craindre aucune faillite bancaire de la zone euro ? Revolut est il la bonne solution ? N26 peut-etre ? autre chose ?

    merci à toi

    Salutation 😀

  4. Donc en resume pour les francais le seul avantage c est moins de paprasse, dommage.
    Pourquoi vivre en Estonie et quitter Malte ?

  5. Merci pour la vidéo. Pourquoi être parti de Malte pour l'Estonie ? En terme d'optimisation fiscale Malte a l'air plus avantageux non ?

  6. En complément de la vidéo, découvrez un documentaire INSPIRANT en 4 parties pour créer un Business RENTABLE sur INTERNET ici : https://vivre-de-son-site-internet.com/de-fermier-a-millionnaire-internet

  7. Bonjour et merci pour votre video interessante, Vous n'allez cependant ( comme sur les videos en anglais ) pas jusqu au bout de l explication dans le cas ou on est digital nomade français et que l on devient e résident qu elle fiscalité s applique en voyageant partout comme le Cambodge, la Thailande que doit on peut payer concrètement pour sortir l argent de son compte bancaire via HOLVI ou un autre prestataire bancaire pour e redisent ? Dans ce cas est-on dans un no man land fiscale ? Merci de votre retour

  8. L'estonie propose-t-elle un programme associant sa fiscalité avantageuse tout en permettant la liberté géographique d'un enomade ? Par exemple et sauf erreur, Malte propose un programme permettant d'obtenir la résidence juridique et fiscale sans devoir passer les habituels 183 jours sur place (c'est très onéreux mais a le mérite d'exister). L'estonie propose-t-elle qlq chose d'équivalant ? sans quoi une prison même dorée reste une prison; et même si qlq mois d'esacapades / an sont permis, cela ne correspondant pas à la vie d'un enomade pour qui changer de pièce signifie changer de pays sans que cela ne se transforme en une comptabilité de combien de temps je passe dans chaque pièce…

  9. Je fais du marketing en asie et les clients ne paient pas en carte ou en chèque les gens en asie paie en cash dans c'est cas la comment je fais si je vis en asie pour déposer l argent

  10. Merci pour la vidéo, c'était intéressante, vous avez évoqué un peu le dropshipping, mais vous n'avez pas expliqué suffisamment si cette e-résidence nous permet de créer une société pour faire du dropshipping, ou de e-commerce et si on peut recevoir un numéro de SIRET ?

  11. A Maxence, et à tous ceux qui savent :

    Pour qu'un français soit considéré par le fisc français comme un non-résident fiscal de France : doit-il obligatoirement démontrer au fisc français qu'il est le résident fiscal d'un autre pays ?

    Il s'agit de savoir si un français qui voyagerait perpétuellement (en passant de courtes périodes dans un pays puis dans un autre) est considéré par la France comme un résident fiscal de France ou non.
    Pour simplifier à l'extrême afin de rendre la situation très claire, on imagine que ce voyageur perpétuel français n'a plus la moindre attache avec la France, il ne dépend de la France que pour ses papiers d'identité (qu'il fait donc renouveler dans un consulat ou ambassade de France tous les 10 ans) :
    – il n'a pas de foyer en France (pas de famille), pas une seule seconde de séjour en France même en transit,
    – il ne travaille pas en France (il travaille en voyageant dans le secteur du "télétravail", il a une ou des entreprises basées à l'étranger mais sans y être résident fiscal)
    – il n'a pas d'intérêt économique en France (pas de patrimoine ni de source de revenus français, bref tous ses revenus sont de source étrangère et son patrimoine est intégralement à l'étranger)

    Les gens avertis auront compris que ce personnage fictif répond aux conditions de l'article 4B 1a, 1b, 1c du CGI (les 3 tirets ci-dessus). La question porte en fait sur la signification du 2e alinéa de l'article 4A du CGI et en particulier de ce morceau de phrase qui est "litigieux" : "… dont le domicile fiscal est situé hors de France…" Litigieux, car le législateur français est parti du principe que toute personne a forcément un domicile fiscal alors que les faits démontrent que ce n'est pas toujours le cas, il y a ces fameux "PT" (Perpetual ou Permanent Travellers). Ce terme provient des USA, les PT américains sont clairement en infraction envers leur législation car un américain des USA contrairement à un français, reste TOUJOURS passible du fisc américain où qu'il soit dans le monde et quelque soit la durée de son séjours à l'étranger (sauf accords internationaux spécifiques pour éviter la double imposition). Il s'agit donc de savoir si les PT français bénéficient d'un vide juridique (dans ce cas, ils ne seraient pas en infraction), ou si une jurisprudence ou un texte quelconque détermine que les PT français restent des contribuables français.

    Copier-coller pour rappel ou pour information :

    CGI

    Article 4 A

    Les personnes qui ont en France leur domicile fiscal sont passibles de l'impôt sur le revenu en raison de l'ensemble de leurs revenus
    Celles dont le domicile fiscal est situé hors de France sont passibles de cet impôt en raison de leurs seuls revenus de source française.

    Article 4 B

    1. Sont considérées comme ayant leur domicile fiscal en France au sens de l’article 4 A :

    a. Les personnes qui ont en France leur foyer ou le lieu de leur séjour principal ;

    b. Celles qui exercent en France une activité professionnelle, salariée ou non, à moins qu'elles ne justifient que cette activité y est exercée à titre accessoire ;

    c. Celles qui ont en France le centre de leurs intérêts économiques.

    Merci à toutes les personnes qui auraient des certitudes sur ce point particulier qui est la nécessité ou la non-nécessité d'avoir une résidence fiscale quelque part pour ne pas enfreindre la loi française. La question est importante pour un certain nombre de personnes, car si pour échapper au racket fiscal de la France et de certains autres Etats du monde, il faut être prisonnier d'un pays pendant 183 jours (c'est à dire plus de 6 mois par an), alors c'est passer de Charybde à Scylla …

  12. En ce qui concerne la fiscalité, comme le statut d'E-résident permet l'ouverture d'un compte bancaire en Estonie; vous oubliez de préciser que la fiscalité Française ne peut pas s'appliquer si on laisse l'argent sur son compte bancaire estonien. La Fiscalité française peut s'appliquer uniquement si vous déclarez au Fisc Français que vous avez un compte bancaire en Estonie. Vous payez 20% des taxes en Estonie, uniquement sur le montant que vous faites sortir de votre entreprise estonien vers votre compte bancaire estonien. Par contre si vous faites des transferts d'argent de votre compte bancaire estonien vers votre compte bancaire français et que les montants sont élevés; vous pouvez être amener à justifier l'origine de ces fonds au près du Fisc français.

  13. Bonjour SVP ,
    Moi je suis Marocain mais je fait mes études en France est ce que je peux faire E-résidence vu que je suis marocain je peux utiliser mon adresse et mon passeport marocain ?
    Merci

  14. Est ce que l on peut creer une societe de trading en Estonie ? Et ainsi garder les profit en Estonie ??? Et résider en Estonie 6 mois et voyager dans d autres pays ?

  15. Est ce que pour un Français il faut laissé les empreintes digitales à l'aéroport ou bien juste montré ton passeport et le but du voyage ?

  16. Bonsoir, je m'appel Axil, je suis d'horigine berbère du Maroc, la e-residence Estonie m'interresse pleinement. en 2013, j'étais à deux doigts de m'ouvrir un compte en bourse enligne sur le Broker XTB France depuis le Maroc. auparavant, ça fait 6 mois d'études sur Net à plein temps juste pour comprendre les notions de bases du domaine du traiding à force que je ne sortait même plus de chez moi sauf le week-end, j'avais cet objectif de que je vais faire tout pour y arriver même si c'est pas mon domaine, moi qui est issue d'une famille pauvre, j'étais très content d'avoir trouver des cours gratuit sur Net, jusqu'à ce que je me sentais prêt pour tempter le cout. mais à ma grande surprise, le Broker XTB m'avait exclu d'être éligible comme un client à cause d'avoir entendu au télephone le mot MAROC.. la femme qui me parlais avait fait une réaction on dirait que je suis le porte-parole de l'enfer.. en me disant: désolé Mr. le Maroc c'est NON. NON. et NON !! je peux savoir pour quel raison madame ? elle me dit: VOUS LES MAROCAINS VOUS DÉTOURNEZ DES FONDS VERS DES PARADIS FISCAUX ET ON VIEND DE METTRE FIN AVEC LE MAROC !!! je lui répond: écoutez.. je ne comprend pas pourquoi vous pointer le doigt de culpabilité vers moi, moi chui k1 simple citoyen et je n'ai rien détourner, il faut le dire aux hommes politiques pas à moi !! et elle me dit: JE T'AI DIS NOOOOOOOOOOOON PAS LE MAROOOOOOOC !! HA HA HA… et j'ai été refusé sur le champs à cause des conneries causée par notre fichu monarchie féodale et c'était difficile à avaler cet mal chance, et j'avais un lourd chagrin qui m'avait fait même tomber malade, je me demande comment on va réussir dans sa vie alors qu'on vit dans une prison à ciel ouverte.. et je me demande aussi si cette E-residence Estonie peut me régler le probléme avec XTB France ?..
    Merci d'avoir répondre, Cordialement: Axil

  17. Bonjour,

    Mais alors, si la fiscalité locale de l'Estonie ne s'applique pas aux E-résidents et qu'elle s'applique uniquement si nous sommes physiquement résident dans ce pays, alors pourquoi y a t'il autant de demandes d'E-résidence (+ de 800 par semaine en 2018 selon l'Express) ? Sachant que le gros de ces demandes ne proviennent pas de pays où les infrastructures sont limitées puisqu'il s'agit, pour la grosse partie, de demandes en provenances de pays comme l'Allemagne, les Etats-Unis, La Chine, etc..

    D'ailleurs cela concerne, dans la plupart des cas, des entreprises du numérique.
    Y-a-t'il une subtilité ?

    Si je lis l'article de l'Express, je comprends que le taux d'IS est de 0% si les bénéfices sont réinvestis et de X% selon les lieux où s'effectue le Chiffres d'Affaires dans les autres cas (dans le respect des règles internationales).
    Une taxe sur les dividendes de 14% s'applique, et de 0% si les dividendes sont versés à des étrangers.

    Donc si l'entreprise est domiciliée en Estonie, le régime fiscal estonien sur les sociétés s'applique bien, même si le gérant de l'entreprise habite en France ? Vrai ou Faux ?
    Et la fiscalité française s'appliquera au moment où le gérant français E-résident estonien percevra ses dividendes ou son salaire ? Donc un fiscalité (estonienne) de 0% + fiscalité française ? ou peut-être une fiscalité (estonienne) de 14% + fiscalité française je ne sais pas ?
    Vrai ou Faux ?

    Merci pour votre éclairage !

    Ici la source L'Express : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/estonie-le-nouvel-e-paradis-fiscal_1988582.html
    Je cite un passage "Une start-up de droit estonien développant une appli vendue dans le monde entier en faisant travailler des ingénieurs free-lance en France, en Inde ou à l'île Maurice aura tout intérêt à déclarer son activité en Estonie."

  18. Bonjour, après il ne faut pas oublier que en France l'Impots sur les sociétés est de 30 %, donc l'avantage est pas uniquement administratif pour les résidents Français.

  19. Bonjour merci pour cette vidéo alors comment ça se passe moi je fais du trading mon broker se trouve au Seychelles ma banque se trouve en Allemagne N26 si je prend la carte ça fonctionne je suis en France résident je ne travaille pas je ne suis pas auto-entrepreneur je vis du trading je vire les fonds sur N26 merci

  20. Puis m'inscrire désormais sur des sites non autorisés aux africains avec le statut de e-resident?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *